Présentation de l'élevage de Lusitanien - lady gaga : lady gaga

Présentation de l’élevage de Lusitanien

Les critères de sélection

tetelisutanienNous choisissons nos reproducteurs en fonction de leur morphologie, leur caractère, leur aptitude au dressage mais aussi en fonction de leur origine.

Ainsi chez le Lusitanien on distingue quatre courants de sang principaux qui sont présents dans les origines des chevaux du Haras du Lannoy.

  • le type “Alter” : (chevaux issus des sujets du haras royal d’Alter), présente des chevaux de petite taille, très musclés, au caractère réputé “particulier”. Ce sont aujourd’hui les chevaux utilisés par l’ Ecole Portugaise d’Art Equestre. Cette lignée n’est pas reprise dans le haras car elle donne des chevaux à très fort caractère.
  • Le type “Veiga”(MV) : (pérennisé par les éleveurs privés) donne des chevaux également petits mais très athlétiques et très mobiles. Ce courant reste le principal fournisseur des chevaux de tauromachie. On retrouve cette lignée dans les origines des chevaux du haras, notamment pour la poulinière Plume qui est pure Veiga par son père.
  • Le type “Andrade”(SA ou RA) : Chevaux de grande taille (jusqu’à 1,75 m au Garrot), aux belles allures, possédant une forte influence de sang espagnol. La poulinière Diaba est pure Andrade par son père.
  • Le type “Fonte Boa”(CN) : (dont l’élevage se fait sous l’égide de la Coulederia Nationale , Haras d’état) ,présente des chevaux de grands gabarits avec de belles allures, les éleveurs s’orientent aujourd’hui vers des modèles plus sportifs. On retrouve cette lignée dans les origines de Plume, Vestale, Diaba, gabosa de Courenne, Estrelada, Sierra, Préciosa de Courenne et Otelo Menezes l’Etalon.

Le lusitanien

Caractéristiques

Taille : de 1,53 à 1,63 m.

Robe : grise, bai foncé baie et alezane sont les plus répandues .

Morphologie : sa tête est bien proportionnée, ses oreilles sont petites, ses yeux larges et vivants. Le profil est légèrement convexe. L’encolure est bien développée et musclée. Son dos est court et fort, sa croupe puissante et ronde.

Ses membres sont secs et musclés. Sa crinière et sa queue sont fournies et ondulées.

Utilisations

Le cheptel est concentré dans la péninsule ibérique, en France et au Brésil. C’est un cheval de selle polyvalent, élevé principalement pour la corrida ˆ la portugaise: la tourada. Il y montre son agilité, son caractère coopératif et calme. Il convient au dressage et fait valoir de réelles aptitudes aux exercices de haute école, ainsi qu’en attelage.

Origines

Les origines du lusitanien remontent dans sa forme primitive à la race sorraia. Proche du pure race espagnole, il est couramment admis qu’il descend du garrano. L’influence de l’ancien genet d’Espagne est également indéniable. Son aspect général ainsi que ses allures sont fortement influencés par les croisements avec les chevaux arabes, qui se sont produits lors des invasions musulmanes sur le territoire ibérique. Mais la race n’a pas reçu d’apport significatif de sang extérieur depuis des générations. Historiquement cheval de guerre, le lusitanien fut très prisé dès le XVIe siècle dans toutes les cours d’Europe. Avec la création du haras royal d’Alter-do-Chao en 1748 et le développement du travail de haute école, la race accède a une véritable reconnaissance.